Méditation de pleine conscience ou Mindfulness

La méditation de pleine conscience, un outil majeur

À l’origine de la méditation de pleine conscience, il y a la méditation Shamatha (signifiant «apaisement») nécessaire pour aller vers la méditation Vipassana, que l’on peut traduire par «vision pénétrante» et qui nous aide à voir les choses telles qu’elles sont, et non telles qu’on voudrait qu’elles soient.

De Vipassana découlent 3 grands principes bouddhiques:

  • L’interdépendance : Nous sommes tous liés les uns aux autres, à la fois point de départ et point d’aboutissement. Le nier, c’est laisser la place à notre égo et notre orgueil. L’accepter, c’est choisir l’humilité.    
  • La vacuité : Ce que nous voyons n’a pas d’existence concrète et solide. Ce concept, difficile à appréhender, renvoie à la nature instable et subjective de toute chose.
  • L’impermanence : Rien ne dure, tout passe.

Porter un regard nouveau sur la méditation

La méditation est présentée ici d’un point de vue laïc.

En effet, même si beaucoup de techniques ont une origine bouddhiste, la méditation ne requiert aucune croyance religieuse particulière.

Et plus qu’un effet de mode, la méditation intègre les domaines de l’entreprise, des sciences et de la politique.

  • En 2013, pour la première fois, 2 événements mondiaux et lieux de pouvoir prestigieux (Le Forum Économique Mondial et la conférence “Wisdom 2.0” à San Francisco) ont intégré la méditation dans leurs programmes.
  • Google a été la première entreprise aussi prestigieuse à faire entrer les notions de méditation et de pratique contemplative dans son cursus de formation, tout comme les termes peu communs de compassion, paix intérieure et joie dans son entreprise.
  • La méditation et la « mindfulness » (La pleine conscience) font de plus en plus l’objet de recherches universitaires: Entre 5 et 20 par an au cours de la décennie 1990 ; aujourd’hui, plus de 300 chaque année.

Même si de tels programmes ne concernent encore qu’une minorité d’établissements, c’est une évolution majeure, et difficilement imaginable il y a dix ans.

Une tendance en forte croissance

  • Elle constitue une réponse à notre quête croissante de sagesse et de sens, individuelle et collective.
  • Les neurosciences accumulent les preuves que, dans notre cerveau, il se passe quelque chose d’essentiel quand nous méditons.
  • L’enthousiasme de leaders mondiaux, interrogés par Sébastien Henry sur la richesse trouvée dans la méditation, ne peut qu’inspirer d’autres personnes.

Une perception déformée de la méditation

La méditation est souvent perçue par les gens comme une activité:

  • Trop compliquée et trop éloignée de leurs priorités : Ils ont déjà tellement à faire et si peu de temps qu’ils n’en ont pas à perdre à “ne rien faire”, pour des résultats improbables.
  • Qui pourrait les affaiblir, notamment en leur faisant perdre leur volonté et leur détermination à réussir.

Un simple entraînement de l’esprit

Il s’agit simplement d’affûter ton esprit pour une meilleure utilisation de ton mental au quotidien:

  • L’attention sur le moment présent
    La méditation est, en fait, un entraînement simple et concret de l’esprit qui consiste à porter son attention sur le moment présent.
    Il s’agit de se mettre en position d’observateur de son fonctionnement mental, sans se laisser entraîner par l’agitation permanente de nos pensées et émotions.
  • L’importance de l’expérience
    Il est possible de pratiquer cette attention au moment présent et cette posture d’observateur de son propre esprit à tout moment de la journée, quelle que soit l’action que nous sommes en train d’effectuer. Pas besoin de s’asseoir les jambes croisées sur un coussin.
    Aucune croyance religieuse n’est requise pour pratiquer. La méditation peut être abordée de façon entièrement laïque.
  • Une approche pas exclusivement orientale
    Bien que la pratique de la méditation soit au cœur du bouddhisme, cet entraînement de l’esprit n’est pas exclusivement oriental.
    Aux origines de la civilisation occidentale déjà, les philosophes de l’Antiquité jugeaient essentiel de poser son attention sur le moment présent et ne pas se laisser emporter par le flot constant des émotions et des désirs.
    Dans notre société contemporaine occidentale, on retrouve également des similarités dans les domaines du management et de la psychologie.

Méditation de pleine conscience et « mindfulness »

  • En Occident, par crainte que le mot méditation soit perçu avec une connotation religieuse, on préfère parler de «mindfulness».
  • La « mindfulness » est la pleine conscience, cultivée par l’attention au moment présent de façon soutenue et particulière intentionnellement, dans le moment présent, et sans jugements.
  • Les points communs avec la méditation sont flagrants. Les programmes qui sont basés sur la « mindfulness » accordent une grande place à la méditation sous plusieurs formes. Ainsi, la méditation représente, en quelque sorte, la pratique principale pour développer la mindfulness.

Le support des neurosciences : La plasticité neuronale

  • Les dernières avancées des neurosciences nous permettent de mieux comprendre ce qui se passe dans notre cerveau quand nous méditons. Elles nous expliquent, en particulier, le phénomène de la plasticité neuronale.
  • En fait, le cerveau conserve une plasticité même à l’âge adulte. Dès lors, sa structure et ses fonctions, loin d’être figées, continuent d’être modifiées en permanence par notre expérience.
  • La plasticité neuronale peut être mise en évidence après une période relativement courte (de quelques jours à quelques mois). Cependant, pour cela, deux conditions sont nécessaires: la concentration et la répétition.

Une pratique simple et profonde: Une nouvelle façon de percevoir le monde

« Si la méditation était enseignée à tous les enfants âgés de 8 ans sur la Terre, nous ferions disparaître la violence du monde, en une génération. »

DalaïLama

Certes, la méditation est une technique de gestion du stress efficace. Néanmoins, elle est beaucoup plus que cela. Elle a aussi le potentiel de nous faire vivre une nouvelle expérience du monde à chaque moment de notre vie.

Il s’agit de l’art de se relier à ce qui nous touche et nourrit notre âme, à ce qui est “plus grand que nous”.

C’est une aventure spirituelle qui permet de:

  • Se libérer des tensions et agir en paix intérieure, même au cœur de l’action.
  • Acquérir une grande connaissance de soi-même et des motifs de nos actes.
  • Développer une compréhension plus profonde et plus fine des autres.
  • Pouvoir se forger une vision ayant du sens grâce à un retour régulier à l’essentiel.
  • Ajuster l’influence que prend l’ego dans le quotidien.

« Peu importe la destination, seul le voyage compte »

Il ne s’agit pas d’atteindre « l’Éveil » ou de devenir un Bouddha.
Mais tout simplement d’améliorer ton quotidien, en te sentant mieux.

Par où commencer ?

Tu peux commencer chez toi, tranquillement.
En quelques secondes, tu vas facilement trouver les bases de la méditation de pleine conscience sur Google.

Ou tu peux t’immerger pendant 10 jours lors d’un séjour Vipassana.

Tu peux aussi demander en commentaire, juste en dessous, si tu veux plus d’infos.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *