Le pouvoir du moment présent

«Le pouvoir du moment présent» d’Eckhart Tolle

Ce best-seller est un indispensable, un petit guide d’auto-assistance de la vie quotidienne, soulignant l’importance de vivre dans le moment présent, et d’éviter de se perdre dans les pensées du passé et du futur.

Le mental (ou pensée compulsive)

Il faut impérativement distinguer nos pensées (notre mental) de ce que nous sommes vraiment.

Cette pensée compulsive (L’incapacité à s’arrêter de penser) est un véritable bruit mental qui nous empêche de trouver la paix intérieure.

«La liberté commence quand vous prenez conscience que vous n’êtes pas cette entité, c’est-à-dire le penseur. En sachant cela, vous pouvez alors surveiller cette entité. Dès l’instant où vous vous mettez à observer le penseur, un niveau plus élevé de conscience est activé».

Notre mental nous pousse à nous créer une fausse identité par rapport au monde extérieur, afin de comparer, juger et critiquer.

Nous ne sommes pas nos pensées, nous ne sommes pas ce reflet vu de l’extérieur. 
Nous sommes une présence derrière ce mental. C’est elle, notre vraie identité.

Le message principal est que les problèmes émotionnels des gens sont enracinés dans leur identification avec leur esprit.

Se désidentifier de notre mental
permet donc d’avoir accès à la paix et au bien-être.

Les personnes autour de nous s’identifient elles-aussi à leur mental.
Comment pourrions-nous continuer à nourrir du ressentiment envers elles ? Ces personnes n’ont pas le choix, elles sont sous l’emprise de leur égo et sont poussées à combattre, à se défendre du monde qui les entoure.

2 habitudes à prendre:

  • « Observer le penseur« : Souvent les pensées vont et viennent sans que l’on ait aucun contrôle sur elles. Et si nous observions notre flot de pensées ? Telles des nuages qui passent dans le ciel ?
    Regardons nos pensées passer sans émettre aucun commentaire, ni jugement.
  • Se concentrer sur le moment présent, ressentir notre corps de l’intérieur, habiter notre corps dans le présent: «Qu’est-ce qui se passe en moi en ce moment ?».

Nous pouvons faire le choix d’observer nos pensées et non de nous identifier à elles.

La méditation est l’outil parfait pour y parvenir.

L’égo, notre pire ennemi

En nous identifiant à notre mental, nous donnons vie à l’égo.

L’égo a peur, a constamment besoin de dominer et de se défendre. C’est lui qui nous pousse à avoir raison. Car avoir tort signifie être faible et donc être en danger.

L’égo ne peut survivre sans la notion du temps: Passé et futur.
Il a besoin d’une identité, qu’il trouve dans le passé: Je suis parce que j’étais.
Il a besoin du futur pour également se définir: Je suis parce que je serai. 

En fait, l’égo n’est jamais dans le présent.
Il est constamment en train de ressasser le passé, à ruminer son histoire personnelle.
Il est tout le temps en train de se projeter dans le futur en quête d’espoir, ou de désespoir d’ailleurs.

L’égo vit donc au travers d’une pensée compulsive, qui prend forme sous un incessant dialogue interne tiraillé entre un passé de souffrance révolu et un futur salvateur.

Le moment présent

Comprendre que seul le moment présent compte permet d’atteindre un niveau de conscience supérieure qui nous fait réaliser que:

  • Nous pouvons nous affranchir de notre ego et de ses schémas destructeurs.
  • Nous pouvons contrôler ce mental (au lieu de l’inverse) et s’en servir comme outil (qui est sa véritable fonction).

Cette prise de conscience du «moment présent» évite de se perdre dans l’inquiétude et l’anxiété à propos du passé ou de l’avenir.

Si tu ne dois donc retenir qu’une chose pour le moment: Mets fin à l’illusion qu’est le temps !

Tout ce qui se passe (d’agréable ou de désagréable) se vit dans le présent ! c’est la vérité ultime. 
Le passé et le futur sont des constructions du mental.
Rien ne s’est jamais produit dans le passé: Cela s’est produit dans le présent.
Rien ne se produira dans le futur: Cela se produira dans le présent.
L’instant présent est le seul et unique pont qui puisse t’amener au-delà du mental.

«Utilisez pleinement vos sens. Soyez véritablement là où vous êtes. Regardez autour de vous. Simplement, sans interpréter. Voyez la lumière, les formes, les couleurs, les textures. Soyez conscient de la présence silencieuse de chaque objet, de l’espace qui permet à chaque chose d’être. Écoutez les bruits sans juger. Entendez le silence qui les anime. Touchez quelque chose, n’importe quoi et sentez et reconnaissez son essence. Observez le rythme de votre respiration. Sentez l’air qui entre et qui sort de vos poumons, sentez l’énergie de vie qui circule dans votre corps. Laissez chaque chose être, au-dedans comme au-dehors. Reconnaissez en chaque chose son «être-là». Plongez totalement dans le présent».

Vivre dans le présent t’amène à oublier le reste : les blessures du passé, et les incertitudes du futur.
De cette façon, tu agisses au présent en ne prenant en considération que l’instant que tu es en train de vivre. Tu arrêtes de te poser mille et une questions, tu respires, et tu vis. Quoi de mieux pour en finir avec le stress ?

Les faux problèmes

L’auteur nous invite à nous poser cette question : « En ce moment, que me manque-t-il ? »
Demande-toi: « Ai-je un problème ? ».
Pas demain, ni dans 10 minutes, mais là, maintenant…

Avoir un problème veut dire que nous nous arrêtons mentalement sur une situation sans que l’on ait vraiment l’envie ou que l’on puisse agir tout de suite.
Ce problème devient vite ce qui nous définit. Il s’inscrit dans notre histoire personnelle et aussi dans notre futur.
Car l’égo a besoin de problèmes pour survivre. Il ne supporte pas le présent et le calme.

Le lâcher prise

Le lâcher prise, c’est accepter une situation ou une personne telle qu’elle est. C’est ne pas résister.
Quand on ne lâche pas prise, on donne de la consistance à notre égo, on le nourrit. Car on perçoit le monde et les personnes autour de nous comme des menaces.
Nous sommes tentées de détruire ce qui nous entoure, de rivaliser ou de dominer les autres.
Lâcher-prise, par notre non-résistance, par notre non-identification au mental, nous apporte la paix et la sérénité.

« L’insistance des gens à vouloir contrôler leur vie est une illusion qui ne fait que souffrir. »

Non à la négativité

Ressentir de la colère, de l’impatience, du ressentiment, ce qu’on pourrait appeler de la négativité, ne nous est pas naturel.
C’est créé de toute pièce par le mental car cette négativité prend naissance dans quelque chose qui est extérieur à nous : une situation ou une personne.
Or ce qui est extérieur à nous devrait n’avoir aucune influence sur ce qui se passe en nous.

Le bonheur est intérieur

Maladroitement, nous recherchons le bonheur en dehors de nous-même, alors qu’il est essentiellement un état intérieur.
Il y a beaucoup de naïveté à s’imaginer que seules les conditions extérieures vont assurer notre bonheur.

Bien sûr, il est souhaitable de vivre longtemps et en bonne santé, d’être libre, dans un pays en paix où la justice est respectée, d’aimer et d’être aimé, d’avoir accès à l’éducation et aux connaissances, de jouir de moyens de subsistance suffisants, de pouvoir voyager de par le monde, de contribuer le plus possible au bien-être des autres et de protéger l’environnement.

Toutefois, pour le moine Matthieu Ricard: « En plaçant tous nos espoirs en dehors de nous, nous ne pouvons qu’être déçus. ».

Une promesse

La simple lecture de ce livre va déjà te procurer un sentiment de paix et de bien-être.

Il va t’aider à:

  • Te libérer de ton égo.
  • Mettre fin à l’illusion qu’est le temps.
  • T’élever au-delà de la pensée compulsive.
  • Te servir de ton mental et non l’inverse.
  • Être plus fort mentalement : Plus alerte, plus éveillé, plus créatif et plus satisfait.

Pour conclure, tu apprendras à être totalement présent et à te libérer de tes problèmes qui ne sont qu’une illusion du mental.

Ce livre est rempli d’éléments de réponse, à lire et relire.
Et à chaque relecture, tu découvriras de nouveaux éléments.

Ce livre décrit également des méthodes de relaxation et de méditation pour t’aider à t’ancrer dans le présent.

Je te conseille de te programmer un séjour Vipassana pour apprendre la bonne technique de méditation.

Il te reste normalement le dernier des 3 résumés à lire: « Père riche, père pauvre« .

Ou alors tu peux revenir à ton carnet de route.


N.B: Tu peux trouver « Le pouvoir du moment présent », en format poche, pour moins de 10 euros ci-dessous:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *