Méditation Vipassana en 10 jours

La méditation Vipassana en 10 jours

Tu peux découvrir la méditation Vipassana lors d’un « stage » de 10 jours, que l’on pourrait nommer «Vipassana challenge», tant cette expérience est intense, mais aboutit à un art de vivre.

À l’origine, le bouddhisme

Siddhartha Gautama, moine bouddhiste né vers -500 ans, fut nommé Bouddha («L’éveillé») par ses disciples.
Et tu seras peut-être surpris d’apprendre qu’il ne fut pas le seul Bouddha. Mais le 28eme. Au même titre qu’il y eut plusieurs papes.
Celui qui atteint la bodhi («L’illumination») devient un Bouddha.

De même, il existe de nombreuses formes de bouddhisme, selon les pays (Birmanie, Inde, Thailande,…) ou selon les fondements de l’enseignement.

Par conséquent, le bouddhisme n’est pas une religion. Il n’y a pas de culte de la personne.

La tradition rapporte que Bouddha lui-même insistait sur le fait qu’il n’est ni Dieu, ni messager. Que la bodhi n’est pas un phénomène surnaturel, mais plutôt le résultat d’une attention particulière à la nature de l’esprit humain, pouvant être découverte par n’importe qui pour son propre profit.

Il n’enseigne pas la religion. Il enseigne le Dhamma (« la voie de la libération ») qui est universel.

Par définition, le bouddhisme est le résultat d’une attention particulière à la nature de l’esprit humain.

Vipassana, une pratique méditative bouddhique

La méditation Vipassana est considérée comme une des plus anciennes techniques de méditation bouddhique en Inde.
Elle consiste à prendre chaque phénomène qui apparaît, aussi bien physique que mental, comme objet de méditation.

En effet, Vipassana signifie «la vue profonde», ou, en d’autres termes, «voir la réalité telle qu’elle est réellement», et non pas telle qu’elle semble être.

En Occident, 2 techniques principales de méditation Vipassana sont enseignées : la méthode Mahasi et la méthode Goenka.

  • La méthode Goenka est sans doute la plus connue de la méditation Vipassana. Elle consiste à scanner le corps en suivant un ordre précis, au choix, mais toujours le même, en observant les sensations présentes et en développant l’équanimité (égalité d’âme et d’humeur) à leurs égards.

Les premiers jours sont consacrés à «anapanasati», le but étant d’observer la respiration naturelle, non contrôlée.
Il s’agit d’un processus de purification par l’observation.
Cette technique doit te mener à «samatha», autrement dit: La tranquillité d’esprit, la quiétude.

À partir de là, tu commences réellement «vipassana».

La méditation Vipassana est une technique pour éradiquer la souffrance, une purification mentale pour faire face aux problèmes calmement, de manière équilibrée. C’est un art de vivre, visant à trouver paix et harmonie.

Nous (nous) créons de la souffrance, et prenons celle des autres pour la nôtre.

La pratique continue de Vipassana relâche les tensions quotidiennes et les nœuds dûs aux réactions négatives, tout en éliminant les 3 causes de souffrance que sont le désir, l’aversion et l’ignorance.

Il ne s’agit donc pas d’une religion ou d’un rite basé sur la foi aveugle, ni d’un divertissement intellectuel et philosophique, ou d’une méthode miracle pour soigner des maladies graves.

La respiration naturelle

L’essentiel de la méditation Vipassana repose sur la maîtrise de ton esprit agité, en se focalisant sur ta respiration.

Ce n’est pas un exercice de respiration: On ne cherche pas à la réguler.
Observer sa respiration est un bon indicateur de son état émotionnel.

On observe ses pensées, ses émotions, sans se laisser emporter par elles. On les laisse passer comme on regarde passer les nuages.

Ni désir, ni aversion

Pour éradiquer la souffrance, il ne faut avoir ni puissant désir ou profonde envie pour quelque chose, ni aversion, répulsion ou dégoût.

La raison en est simple :

  • Soit nous réalisons le moindre de nos désirs, évitant ainsi souffrance et négativité, ce qui est impossible ! 
  • Soit nous faisons diversion de notre colère, notre insatisfaction. Mais c’est repousser le problème, notamment l’enfermer dans l’inconscient (Autrement dit, « fuir le problème »), d’où la frustration et la négativité.
  • Soit nous ne fantasmons aucuns désirs ou aucunes répulsions.

A la recherche de l’équanimité

L’équanimité est l’une des clés.
Elle équivaut à la paix de l’âme, à l’égalité d’humeur, la tranquillité, le calme, la quiétude, la sérénité… En résumé: Le bien-être.

Méditation Vipassana ou « Vipassana challenge » ?

La question se pose.

Un avant-gout, dans les grandes lignes, du programme:
Réveil à 4 heures, tous les matins, avec 2 heures de méditation. Petit-déjeuner à 7 heures, puis à nouveau méditation jusqu’au repas de 11 heures. 2 heures plus tard, c’est reparti jusqu’à 17 heures. Pour terminer avec un combo thé/banane.
Profite, ce sera ton dernier « repas » pour aujourd’hui. Mais ne t’inquiète pas, tu vas encore méditer. Jusqu’à 20 heures, pour terminer par 1 heure de discours quotidien du maître S.N.Goenka afin de t’orienter dans ton aventure. 21 heures, au lit.
Au total, 10 à 12 heures de méditation par jour, assis sur un coussin.

Parlons maintenant contraintes (Oui, jusque là, c’était «tranquille»):
Pas de smartphone, pas de musique, pas de lecture ni écriture, pas de sport. Bien évidemment ni alcool, ni tabac.
Sans oublier le fameux « Noble silence » qui se traduit par l’interdiction de parler pendant les 10 jours. Et donc forcement, pas de contact physique ou visuel avec autrui.
Filles et garçons sont également séparés pendant ces 10 jours, à l’exception de la salle de méditation. Mais cela ne change en rien les règles.
Histoire d’aller au bout des choses: Produits d’hygiène « neutres » (sans parfum) et vêtements sobres de rigueur.
Qu’est-ce que j’ai bien pu oublier ? … Ah oui, tous les repas sont végans.
Je crois qu’on a fait le tour…

La bonne nouvelle ? C’est que ce n’est pas un business. Et, par conséquent, le séjour est gratuit, basé sur un système de donations.

Ceci étant dit, je te rassure: Tout ce qui pourrait sonner comme une punition s’avère être une délivrance ! Et toutes ces contraintes n’en sont finalement plus.

Alors pourquoi la méditation Vipassana ?

Ce programme a prouvé son efficacité à travers le monde.

On l’expérimente tous d’une manière différente, mais ces 10 jours intenses ne laissent pas indifférent.
Malgré tout, on passe tous par des étapes assez similaires, notamment par l’exacerbation de l’esprit.

Vipassana peut très certainement t’emmener vers de hautes sphères, si tu décides d’approfondir assidûment pendant des années, de poursuivre intensément sa pratique.
Mais surtout Vipassana peut également, tout simplement, t’apporter une certaine tranquillité d’esprit avec juste une pratique régulière, et devenir un art de vivre.

La méditation est un puissant outil d’apaisement supplémentaire à combiner avec le reste de ton carnet de route.

Tu trouveras tous les centres Vipassana à travers le monde, et notamment les cours, sur dhamma.org.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *