Diète médiatique

La diète médiatique: Le seul régime essentiel

À une époque saturée d’informations inutiles et répétitives, il est un principe à appliquer de toute urgence: Faire la diète médiatique.

Regarder l’actualité ne sert à rien, si ce n’est d’impacter ton moral négativement et de déformer entièrement ta perception de la réalité.

Notre cerveau reçoit de l’information en permanence. Il est saturé par les réseaux sociaux et les médias avec des quantités folles de données.

Faire une diète médiatique, c’est tout simplement faire le choix de ne plus consommer les informations provenant des médias.

Arrête de lire tout et n’importe quoi

Prends la décision de ne plus consulter toutes ces sources d’informations généralistes.
À commencer par les journaux télévisés de 13h et de 20h, les infos à la radio, Google actus…

Ces médias regroupent l’essentiel des nouvelles négatives qui te minent le moral. Elles étouffent ton cerveau pour rien avant de le quitter pour toujours les jours suivants.

Est-ce que tu te souviens de tous les faits divers lus ou entendus il y a deux semaines ? Non. Et le peu qu’il te reste va se dissiper dans les jours à venir.

Sélectionne ton information intelligemment

Pour remplir tout ce temps de cerveau disponible, choisis avec précaution des sources d’informations directement liées à ton métier, tes passions et/ou qui vont t’aider à avancer dans tes objectifs : Blogs, livres, podcasts, magazines spécialisés, livres audios, conférences TED et documentaires sur Youtube, …

Ou bien fais du sport, écris, cuisine, profite tout simplement de ce que tu fais.
En d’autres termes, tout ce qui te dirige vers tes objectifs plutôt que de perdre ton temps.

Sélectionne ton information, ne te la laisse pas imposer !
Tu vas évidemment gagner en qualité de vie, enrichir ton quotidien et t’ouvrir à d’autres horizons, souvent inattendus.

Allez, on retourne sur le carnet de route.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “La diète médiatique: Le seul régime essentiel”